Témoignages d’Adultes
sur l’Acné

Voici cinq témoignages d'adultes sur leur adolescence, lorsqu'ils étaient atteints d'Acné, afin de partager des conseils pour retrouver une belle peau. Qu'il s'agisse de ne pas porter de jugement ou de ne pas exagérer les médicaments, leurs expériences sont riches d'enseignement !

Voici cinq Témoignages d’adultes sur leur adolescence, lorsqu’ils étaient atteints d’Acné, afin de partager des conseils pour retrouver une belle peau. Qu’il s’agisse de ne pas porter de jugement ou de ne pas exagérer les médicaments, leurs expériences sont riches d’enseignement !

 

Témoignages d’Amanda, 29 ans, Brest.

« J’ai eu de l’Acné vers l’âge de 13 ans, et je dirais à mon jeune moi de ne pas être aussi omnubilé par mon Acné, surtout à cet âge – presque tout le monde en souffre malheureusement ! J’ai aussi développé des comportements très agressifs envers les autres, et je ne suis pas sûre que cela en valait la peine au regard des conséquences sur mon entourage. J’étais traitée sous Roaccutane, qui est un médicament très puissant, puis sous contraceptifs oraux, et je suis alors un peu inquiétée de ce que je faisais à mon corps encore en développement avec toutes ces hormones. Si c’était à refaire, je me débarrasserais de la contraception hormonale et du Roaccutane afin de trouver une routine de soins pour la peau qui serait moins invasive pour mon corps. »

 

Témoignages d’Anthony, 28 ans, Marseille.

« Quand j’étais adolescent, je me disais de trouver une routine et de m’y tenir ! J’étais toujours en train de commencer, de m’arrêter et finalement de ne pas suivre les traitements. Vous pouvez utiliser le meilleur soin de la peau contre l’Acné, mais si vous ne l’utilisez pas dans la durée et en suivant la posologie, vous n’obtiendrez jamais les effets escomptés. »

 

Témoignages de Christine, 23 ans, Toulouse.

« Rétrospectivement, je me dirais à moi-même adolescente que j’étais plus consciente de mon Acné que n’importe qui d’autre. Cela étant dit, je ne pouvais pas vraiment m’empêcher d’y penser, et me soigner était vraiment tout ce qui m’importait. Alors, je me dirais de prendre mes médicaments, sans trop en faire. En effet, la peau sèche ne fait qu’exacerber le problème. Je me dirais aussi de ne pas rouler les yeux quand quelqu’un dit que l’alimentation joue un rôle dans l’état de mon Acné. Tous les “mauvaises aliments” que j’ingère et digère dans mon corps ont tendance à avoir des conséquences sur ma peau. Par ailleurs, je me dirais d’être patiente, que la bataille contre les points blancs n’est pas celle que je dois mener, pour plutôt penser à long terme en évitant les vilaines cicatrice. Enfin, je me dirais à moi-même adolescente, aussi cliché que cela puisse paraître, que je suis belle telle que je suis ! »

 

Témoignages de Laura, 38 ans, Paris.

« Je parlerais à mon plus jeune moi du phénomène scientifique connu sous le nom d'”effet de projecteur”. C’est un terme utilisé par les psychologues sociaux pour expliquer notre tendance à surestimer ce que les autres personnes remarquent à notre sujet : notre apparence, notre comportement et nos faux pas en société. Nous supposons naturellement que les gens sont plus attentifs à nous qu’ils ne le sont réellement. Quand j’étais adolescente, j’étais stressée à l’idée que mon éruption “géante” était tout ce que les gens pouvaient voir sur mon visage et sur mon corps. En regardant en arrière, j’ai surestimé le nombre de personnes qui l’ont remarqué, et il y a des recherches pour le prouver ! »

 

Témoignages de Jonny, 26 ans, Lille.

« D’abord, je me dirais qu’il faut se donner du temps. Je sais qu’il est tentant de sauter d’un produit à l’autre à la recherche d’une solution rapide, mais le fait de s’en tenir à un traitement constant et à une routine de soins de la peau demeurera toujours payant à long terme pour combattre l’Acné. Plus important encore, j’insiste sur le fait cette maladie n’est pas aussi mauvaise ou perceptible que vous ne le pensez. Même si vous avez l’impression que tous ceux à qui vous parlez ne font que fixer votre Acné, la vérité est que personne n’y pense réellement…ils s’inquiètent (très) probablement davantage de leurs propres imperfections, qui sont la source chez eux aussi d’un manque de confiance en soi. »

 

Nous espérons que vous avez aimés ces cinq Témoignages
et qu’ils vous seront utiles dans votre démarche personnelle !  😉
Acne.bio

Auteur Victor Vivès

Écrit par :



Coach en Santé naturelle,
Étudiant en Herboristerie et Naturopathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × trois =


Inscrivez vous à notre newsletter !