Mon Acné disparaîtra-t-elle
à la majorité ?

Mon acné disparaîtra t-elle à la majorité ?

L'Acné est une maladie incontournable à l'Adolescence. Ainsi, pour certaines personnes, l’absence de traitement adapté conduit à endurer en silence cette « malédiction » en espérant une amélioration au moment de leur majorité. Mais la guérison récompensera-t-elle leur patience ? Éléments de réponse dans cet Article.

L’Acné est une maladie incontournable à l’Adolescence. En vérité, des études statistiques estiment que plus de 85 % des personnes âgées de 12 à 24 ans sont affectés, a minima, par une Acné mineure. Chers lecteurs, que ce bilan est lourd de conséquences ! Pour certaines personnes, en effet, l’absence de traitement adapté conduit à endurer en silence cette « malédiction ». Le seul espoir subsistant réside alors dans l’hypothèse que les éruptions de boutons finiront bien par disparaître un jour, aux alentours de la majorité ou des premières années de la vingtaine.

Mais quitter l’Adolescence pour entrer dans la majorité ne signifie pas nécessairement que vous en avez fini avec les problèmes de peau. Bien au contraire ! « L’Acné est une maladie indifférente à l’âge du patient », affirme le Professeur Arthur Noiselier, chef du service Dermatologie d’un Hôpital marseiller.

Bien que de nombreuses personnes cessent d’avoir des boutons – ou du moins elles estiment que leurs éruptions cutanées ont diminué en intensité – les poussées d’Acné peuvent survenir bien au-delà de la vingtaine. « Étonnamment, un Adulte sur cinq entre 25 et 44 ans souffre d’Acné », souligne le Professeur Noiselier qui ajoute alors : « En vérité, certains Patients considèrent que leur Acné est pire à l’âge adulte qu’à la puberté. La maladie a empiré avec le temps ! »

Alors quelles causes cachées pourraient bien expliquer vos éruptions cutanées après la vingtaine ? Faisons un petit tour d’horizon :

 

1. Les hormones : Bien que la puberté et son lot de difficultés soient derrière vous, vos niveaux d’hormones continuent de fluctuer. Ce phénomène entraîne un excès de sécrétion de sébum, affirme alors le Professeur Noiselier.

2. Les pores obstruées : Parfois, les cellules cutanées ne se renouvellent pas comme elles le devraient et finissent par bloquer le follicule pileux. Cette situation conduit à la naissance d’un point blanc ou d’un point noir.

3. Le stress : Que ce soit dans votre vie personnelle ou professionnelle, le stress nuit à la qualité de votre peau qui constitue un véritable reflet de notre santé intérieure ! « Des recherches scientifiques ont démontré que le corps humain réagissait au stress en produisant une quantité accrue d’androgènes (à savoir, les hormones mâles), ce qui stimule les follicules pileux et les glandes sébacées de la peau, occasionnant ainsi au Patient les symptômes de l’Acné », poursuit le Professeur Noiselier.

4. L’alimentation : Inutile de vous rappeler que la nourriture industrielle constitue l’un des pires ennemies de votre peau, nuisant gravement à sa beauté. En cause, l’index glycémique (IG) très élevé de ces aliments qui induisent une importante sécrétion d’insuline dans votre corps, après le repas. Or cette hormone, indispensable pour ramener la glycémie à son niveau normal, augmente l’inflammation des tissus cutanés et donc l’éruption de nouveaux boutons, toujours plus douloureux.

5. Certains produits de beauté : Il est important de vérifier les étiquettes des produits de soins capillaires et cutanés afin de s’assurer que ceux-ci soient certifiés « non-comédogènes » ou « non-acnégènes ». Ces produits seront alors nettement moins susceptibles de vous causer de l’Acné, même si le risque zéro n’existe pas.

6. Certains médicaments : « Certains médicaments pris par le Patient peuvent déclencher l’Acné ou l’aggraver », fait remarquer le Professeur Noiselier. Les stéroïdes, les androgènes et le lithium sont ainsi connus pour être associés à un risque accru d’éruptions cutanées.

7. La grossesse : Encore une fois, les changements des niveaux d’hormones sont à blâmer ! Pour beaucoup de Mamans, cette Acné nouvelle ou aggravée constitue alors un calvaire, même si rien n’est plus symbolique dans ce Monde que de porter la vie et de donner naissance à son enfant.

En conclusion, nous vous recommandons de résoudre vos problèmes d’Acné sans attendre votre majorité,
car la fin de la puberté ne sera pas nécessairement synonyme de guérison.

 

Tous les Articles de ce Blog ont vocation à vous aider
à trouver la thérapie la plus adaptée à votre peau. Gardez le moral ! 😉
Acne.bio

Auteur Victor Vivès

Écrit par :



Coach en Santé naturelle,
Étudiant en Herboristerie et Naturopathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =


Inscrivez vous à notre newsletter !