Les différents types
d’Acné

Savoir à quels signes d'Acné vous avez affaire est la première étape d'un traitement réussi, c'est pourquoi nous avons compilé ce guide pratique.

Lorsque la seule chose que vous voulez dans le Monde est d’avoir une peau parfaite, un cours de rafraîchissement sur les mots scientifiques utilisés pour décrire tous les différents signes de l’Acné peut ne pas être en haut de votre liste de priorités. Mais ça devrait l’être ! Savoir à quels signes d’Acné vous avez affaire est la première étape d’un traitement réussi, c’est pourquoi nous avons compilé ce guide pratique.

 

Acné - Points blancs
1. Points blancs :

En termes d’apparence, ils ressemblent à de petites imperfections avec des « têtes » blanchâtres, ce qui se produit lorsque les follicules se bouchent avec du sébum et des cellules de peau morte. Votre peau a besoin d’une certaine quantité d’huile naturelle pour protéger et nourrir votre peau, prenant la forme d’un film lipidique. Ce n’est que lorsqu’il y a une sécrétion excessive de sébum et une accumulation de cellules mortes que l’on risque d’obstruer les pores.

 

Acné - Points noirs
2. Points noirs :

Si vous voyez de petites imperfections de couleur sombre, alors vous avez des points noirs. Comme les points blancs, les points noirs sont, dermatologiquement parlant, classés dans la famille des comédons. Mais contrairement aux points blancs, qui sont fermés, les points noirs sont ouverts, d’où l’apparence noire – c’est ce qui se produit lorsque les débris à l’intérieur du follicule s’oxydent. Les comédons sont un autre terme pour les follicules pileux obstrués (pores). Donc, si c’est propre et clair, appelez ça un pore ; si c’est bouché, appelez ça un comédo ou le pluriel, des comédons.

 

Acné - Papules
3. Papules :

Les papules représentent la phase aggravée des points blancs, lorsque la présence de bactéries, de sébum et de cellules mortes sous la peau ont causé de l’inflammation. Vous devriez connaître les papules par leur rougeur et leur gonflement – sans parler de l’absence de pus. En pratique, ils sont de petite à moyenne taille. Puisque l’inflammation et l’irritation sont les symptômes d’une papule, il est préférable de ne pas appliquer quoi que ce soit qui puisse l’assécher davantage. Le but est d’apaiser et de calmer la région cutanée jusqu’à ce que d’éventuels traitements vous aident à vous en débarrasser.

 

Acné - Pustules
4. Pustules :

Les pustules sont semblables aux papules, mais pour leur part elles contiennent également du pus. Parce qu’ils contiennent du pus blanchâtre ou jaunâtre, les pustules peuvent ressembler à des têtes blanches plus grosses, plus douloureuses, et ils peuvent être douloureux au toucher. C’est tentant de vouloir les presser tout de suite, mais vous pourriez le payer plus tard avec une cicatrice après cette vilaine « infraction » aux règles d’hygiène. La patience est une vertu lorsqu’il s’agit de pustules, car il faut attendre qu’une tête blanche soit visible. Ensuite, vous pourrez éventuellement l’extraire avec le plus grand soin.

 

Acné - Kystes et Nodules
5. Acné sévère : Nodules, kystes et Acné conglobata

Si vous avez un visage plein de grandes taches rouges et enflammées qui semblent durer des mois, il y a de fortes chances que vous ayez un type d’Acné sévère : nodules, kystes ou Acné conglobata. Ceux-ci indiquent une une gravité plus importante de votre type d’Acné et ils peuvent causer des dommages irréversible à votre peau à défaut de traitement. Si les crèmes topiques proposés en vente libre dans les pharmacies n’éliminent pas ces types d’imperfections après quelques semaines, il sera alors temps de consulter un dermatologue pour obtenir la prescription de médicaments plus efficaces.

 

Voilà, maintenant vous savez faire la distinction !  😉
Acne.bio

Auteur Victor Vivès

Écrit par :



Coach en Santé naturelle,
Étudiant en Herboristerie et Naturopathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 1 =


Inscrivez vous à notre newsletter !